Si vous vous sentez concerné(e) par l’une de ces questions…

Comment réduire les « rides du lion » (les rides entre les sourcils)  ?

Comment traiter les rides du front ?

Comment traiter les petites rides autour des yeux ?

Comment diminuer la transpiration sous les bras ?

Cette technique est envisageable pour vous traiter :
Contactez le secrétariat pour prendre un rendez-vous au 02 7706076.

Technique

La toxine botulique

La toxine botulique est utilisée en injections locales à faibles doses pour provoquer des paralysies musculaires ciblées(muscles du front, par exemple)afin d’atténuer temporairement les rides(pendant 5 à 6 mois). Les injections de toxine botulique sont souvent associées aux injections d’acide hyaluronique. Elles ont un effet de relâchement du muscle (rides d’expression).

Mode d’action :

La toxine botulique est utilisée depuis pratiquement 25 ans en esthétique pour réduire les rides d’expression, liées à un plissement de la peau par contraction des muscles peauciers du visage. On utilise des quantités extrêmement faibles qui rendent cette technique fiable.

La substance, une fois injectée dans la peau, va bloquer l’influx nerveux de toutes petites terminaisons nerveuses arrivant dans les muscles peauciers. Au bout du 3è, 4ème jour, le muscle ne se contracte plus, et le plissement cutané induit par le muscle disparait (mais si il y a une ride par perte de collagène, cette composante-là de la ride ne disparait pas). Les muscles non injectés ne sont pas affectés.

Indications :

Rides d’expression, transpiration excessive (hyperhidrose).

Pour quelles rides ?

Les rides ciblées sont les rides d’expression, les rides dynamiques. La toxine botulique sera surtout efficace pour les rides intersourcillaires(ride du lion), les rides horizontales du front, et les petites rides autour des yeux. Les aiguilles utilisées sont très fines, et la quantité de produit est infinitésimale.

La toxine botulique ne sera pas efficace pour les rides liées à une laxité de la peau : il faudra alors s’intéresser aux produits de comblement, aux lasers softlift comme le TITAN, ou le fraxel.

L’Hyperhidrose, l’excès de sudation très localisée notamment axillaire bénificiera très bien de l’injection de toxine botulique.

Combien de séances ?

A répéter plusieurs fois, tant que le muscle recommence à se contracter. Intervalle entre 2 séances : 6mois. L’efficacité persiste 3 à 4mois. On répète l’injection tous les 6mois au plus près. A la longue, l’immobilisation du muscle l’affaiblit et l’intervalle des injections s’allonge (12 à 18 mois).

Top